Le Haut Jura : L’industrie de la pipe … et du lapidaire …

Le Haut Jura : L’industrie de la pipe… et du lapidaire…

Haut Jura

Haut Jura Pipes en Bruyère

Dans le Haut Jura, l’industrie de la pipe en bois apparaît à la fin du dix huitième siècle. Le bois de la région est travaillé par les artisans pendant douze à quinze heures par jour .

Vers 1860, la fabrication de la pipe en bois du pays est abandonné au profit de la souche de bruyère que l’on trouve sur le littoral méditerranéen. On débite de petits blocs appelés ébauchons qui sont mis à sécher pendant deux à trois mois.

La fabrication de la pipe proprement dite se fait en diverses passes dont le calibrage, l’ébauchage, le perçage le fraisage et le râpage. Puis les femmes aux doigts agiles en assurent le polissage. La mastiqueuse fait disparaître les petits défauts.

La qualité d’une pipe et son prix varient suivant la finesse de son grain, de ses veines, de la grosseur de la tête et du travail si elle est sculptée.

95% des pipes fabriquées en France dont 70% à l’exportation sortent des ateliers Maîtres Pipiers du Haut Jura. La Confrérie des Maîtres Pipiers met la « bouffarde » à l’honneur et ses intronisations ne manquent pas de pittoresque.

Le Haut Jura : L’industrie de la pipe… et du lapidaire…

Haut Jura Pierres Taillées

Haut Jura Pierres Taillées

Le premier atelier lapidaire est fondé à Lajoux, petit village du Haut Jura et compte jusqu’à 250 ouvriers dans les années 1920, puis de 1920 à 1930, plus de 3500 ouvriers lapidaires sont dénombrés dans la région de Septmoncel. Les tailleries apparaissent à St Claude dès 1899.

La première taillerie de diamant est créée au hameau de Montbrillat en 1877 . Les ouvriers sont recrutés parmi les meilleurs lapidaires de la région.Au début du siècle, ils sont plus de 2500 avec de gros salaires à faire la renommée de la Franche Comté.

 

Haut Jura St Claude

Haut Jura St Claude

 

 

 

 

 

 

 

Jura : Sa gastronomie

Jura : Sa gastronomie.

Meule Comté

Meule Comté

Le Jura est renommé surtout  pour son artisanat mais aussi pour sa gastronomie fromagère, vinicole, laitière etc…

Sur la route du comté est regroupée l’ensemble des activités de la gastronomie liées à la production laitière et fromagère. La route de la gastronomie fromagère regroupe largement une vingtaine de lieux de visite.

Le fromager de certaine fruitière explique au public en s’affairant à ses chaudrons la fabrication des ses fromages dont il a la spécificité : Exemple La Fruitière 1900 à Thoiria pour la fabrication du Comté. Chaque fromager a sa spécialité aussi diverse qu’un bleu de Gex ou qu’un Comté.

Montbéliarde Laitières à Comté

Montbéliarde Laitières à Comté

Les fromages du Haut Jura sont fabriqués à partir de lait cru des vaches laitières rigoureusement sélectionnées, au pédigrée stricte avec de nombreux contrôles. C’est sûrement pour cette raison que la gastronomie des fromages jurassiens remporte régulièrement des médailles aux divers concours agricoles.

La tradition et la préservation d’un savoir faire ancestral ainsi que l’exigence grandissante de la qualité sont les principaux caractères de la production fromagère du Haut Jura.Le Comté, le Bleu de Gex ou du Haut-Jura, le Morbier ainsi que le chevret sont des productions du territoire mais certaines fromageries fabriquent également de la Raclette, du Vacherin, de la Tomme du Jura ou du Mousseron.

Marque comté

Label comté

Le Comté:  Tradition millénaire est une pâte pressée cuite fabriqué dans le Haut Jura. Premier fromage A O C, il est élaboré de façon entièrement naturelle à partir de lait cru sans autre additif que le sel indispensable à l’affinage.

Bleu de Gex:  A O C, Fromage du Haut Jura ou de Septmoncel remonte d’une tradition du 14è siècle. Il est issu des plus hauts pâturages du massif. Il se présente en meule de 7 à 8 kilos. Il est affiné en cave fraîche pendant 3 semaines.

Morbier: Le fromage Morbier porte le nom d’un village jurassien. C’est un fromage de 5 à 6 kilos. L’originalité de ce fromage est la présence d’une couche horizontale bleutée-noire située au milieu, composée de poudre de charbon de bois. Sa pâte est onctueuse, d’une odeur et saveur franches.

Chevret: C’est sans doute la production fromagère la plus ancienne du Haut Jura. Il est fabriqué à partir du lait de chèvre à l’époque du défrichement. Ce petit fromage de 150 grammes est actuellement fabriqué avec du lait de vache. Le lait cru auquel on ajoute de la présure après la traite sitôt caillé, égoutté, est mis dans des caissettes carrées en épicéa. Après 2 semaines d’affinage, ce fromage peut être emballé et commercialisé.

La Route du Comté permet d’aller à la rencontre de ces personnes du terroir, de découvrir la passion qu’ils ont pour leur métier, de déguster les produits qu’ils proposent et de découvrir les paysages et leur divers reliefs selon le site visité. Pour la découverte de ces diverses contrées, le Parc Régional du Jura a édité plusieurs brochures que les syndicats d’initiative touristiques mettent gracieusement à disposition des touristes.

Jura Gastronomie

Jura Gastronomie

Le Haut Jura : L’Horlogerie, la lunetterie, l’émaillerie…

Le Haut Jura : L’Horlogerie, la lunetterie, l’émaillerie…

Haut JuraDans le Haut Jura, l’horlogerie est la plus ancienne industrie.

C’est à Morez, petite cité du Haut Jura, vers 1660, que les frères Mayet de Morbier réparent l’horloge des Capucins de Saint Claude, puis la copient. Au début, ils livrent des horloges assez grossières puis ….

L’un deux s’inspire de la fabrication genevoise, utilise le balancier et améliore la fabrication.

1860 marque l’apogée de l’horlogerie avec la Comtoise du Haut Jura et c’est 120000 pièces qui se vendent dans la France entière par des colporteurs horlogers, entretenues par des horlogers ambulants.

La petite cité du Haut Jura, Morez garde une place prépondérante jusque dans les années cinquante.

Actuellement très peu d’horloge y sont fabriquées mais quelques artisans du bois confectionnent de belles caisses souvent décorées, peintes à la main par d’expertes artistes..

La Lunetterie.

Haut Jura

Haut Jura

Morez, cité du Haut Jura, est la capitale française de la lunetterie depuis la révolution.Si les premiers bésicles apparaissent en 1280, c’est Pierre Hyacinthe Caseaux qui les fabrique le premier à Prémanon, autre petit village du Haut Jura, en 1796. Depuis 2003, Morez offre une visite extraordinaire au musée de la lunetterie.

A compter de 1840, Morez fabrique des verres d’optique. Au début du siècle, plus de 50 ateliers fabriquent lunettes et pince-nez.En 1895, se crée l’école de lunetterie optique plus connue actuellement comme école nationale de lunetterie.La production annuelle se monte à 10 millions de lunettes en 1987 toutes catégories confondues. Plus de 1500 ouvriers lunetiers travaillent dans le canton du Haut Jura.

Haut Jura

Émaillerie

L’Emaillerie

Les premières émailleries françaises se créent dans le Haut Jura, plus précisément à Morez au début du XVIII ème siècle. Des cadrans d’horloge on passera alors aux plaques émaillées fantaisies, puis aux photographies sur émaux. Les émaux du Haut Jura sont appréciés en France et à l’étranger.

 

Le Haut Jura : Village des Rousses.

Le Haut Jura  : Village des Rousses.

Les Rousses

Les Rousses

Le Haut Jura  :  Village des Rousses. Ce village du Haut Jura est à l’origine du berceau du ski français et de ses premiers champions. Autrefois, les montagnards du Haut Jura utilisaient des raquettes de fabrications artisanales .

Situé à 1 107 m d’altitude, le village des Rousses connaît un climat continental montagnard aux hivers rigoureux. Il est situé dans la Haute-Chaîne du massif du Jura, et marque la frontière avec la Suisse (lieu-dit la Cure).

Un dimanche de l’hiver 1899-1900, dans le Haut Jura, au Village des Rousses, un étranger, (un russe) glisse avec de longues lattes aux pieds et ce, à l’étonnement général. Le maire, témoin de la scène, quelques jours plus tard, se promène lui aussi, avec des skis de sa fabrication et une fixation rudimentaire en jonc.

Les Rousses

Les Rousses

De 1904 à 1906, le service postal est interrompu dans le Haut Jura en raison d’abondantes chutes de neige. Le maire se présente alors avec ses skis et assure la distribution du courrier dans toute la contrée du Haut Jura.

En 1907-1908, s’organise dans le Haut Jura au village des Rousses, un concours local réunissant plus de cent jeunes gens. La société des skieurs du village du Haut Jura est fondée, les villages voisins suivent l’exemple.

A la même époque, ce sport se développe dans les Alpes, et le club Alpin Français ouvre la série des concours internationaux.

Il est fastidieux d’énumérer le nom de tous les champions nés dans le Haut Jura qui se sont succédés au palmarès national ou international. Une chose est admise par tous les sportifs : les meilleurs fondeurs sont du Haut Jura et les plus belles épreuves de fond s’organisent dans notre belle région du Haut Jura.

Les Rousses

Les Rousses

Une école nationale de ski est créée dans le Haut Jura au village des Rousses où de nombreux jeunes talents s’entraînent chaque saison sur les pistes d’hiver ou sur route l’été avec des skis à roulettes.

Les plus jeunes connaissent très bien notre champion local du Haut Jura, plus précisément, natif d’un village proche des Rousses, Bois d’Amont, nommé Jason Lamy Chapuis.

Brouillard d’automne, beau temps vous donne

Brouillard dans la vallée, va à la journée!

Brouillard sur les monts, reste dans ta maison!