Haut Jura : Anecdote.

Haut Jura : Anecdote.

Haut Jura: Anecdote

Haut Jura : Anecdote Cerises

Haut Jura : Anecdote :

Sur le massif du Haut Jura est rapportée cette anecdote d’une habitante d’un village de la montagne.

Un jour, elle  décide de réorganiser ses placards.

Voici l’anecdote : Sur une étagère d’un vieux meuble, elle découvre de vieux bocaux contenant des cerises dans l’alcool.

Dans le massif du Haut Jura, en toutes circonstances on garde le sourire, c’est ainsi que pleine d’entrain, elle débouche, hume le contenu, grimace et déclare  » mauvaise odeur, elles sont avancées, je m’en débarrasse « .

Elle vide le contenu des bocaux sur le fumier du voisin attenant à son habitation.

Haut Jura: Anecdote

Haut Jura : Anecdote Oie grise picore

C’est là que l’anecdote se corse. Les oies du voisin qui baguenaudaient dans le secteur, avisent la marchandise et se mettent au festin.

Un moment après, elles gisent  ivres mortes les pattes en l’air. Le bonhomme qui revenait du champ avec sa femme découvre sa volaille et se lamente.

Il tâte la plus proche et s’écrie  « elles ont mangé des saloperies nom de dieu: mais elles sont encore chaudes, c’est le moment de récolter les plumes ».

Haut Jura: Anecdote

Haut Jura : Anecdote Plumage d’oie

Le ménage s’installe au bord du chemin, plume et replume frénétiquement, puis rejette les cadavres sur le fumier.

Et dans l’après midi les villageois virent avec étonnement d’abord puis avec un rire franc, je dirais même une franche rigolade, les oies à poil qui déambulaient dans le secteur.

C’était plutôt comique. Derechef le voisin rassembla le troupeau qui disparut dans la circulation sans rire et surtout sans se retourner.

 Année neigeuse, année fructueuse

 

Haut Jura : Anecdote  extraite de l’excellent livre de Daniel Chambre, » Haut Jura oublié. » Pour toutes les personnes qui s’intéressent à notre très belle région, je vous le recommande.

 

 

Le Haut Jura : L’Horlogerie, la lunetterie, l’émaillerie…

Le Haut Jura : L’Horlogerie, la lunetterie, l’émaillerie…

Haut JuraDans le Haut Jura, l’horlogerie est la plus ancienne industrie.

C’est à Morez, petite cité du Haut Jura, vers 1660, que les frères Mayet de Morbier réparent l’horloge des Capucins de Saint Claude, puis la copient. Au début, ils livrent des horloges assez grossières puis ….

L’un deux s’inspire de la fabrication genevoise, utilise le balancier et améliore la fabrication.

1860 marque l’apogée de l’horlogerie avec la Comtoise du Haut Jura et c’est 120000 pièces qui se vendent dans la France entière par des colporteurs horlogers, entretenues par des horlogers ambulants.

La petite cité du Haut Jura, Morez garde une place prépondérante jusque dans les années cinquante.

Actuellement très peu d’horloge y sont fabriquées mais quelques artisans du bois confectionnent de belles caisses souvent décorées, peintes à la main par d’expertes artistes..

La Lunetterie.

Haut Jura

Haut Jura

Morez, cité du Haut Jura, est la capitale française de la lunetterie depuis la révolution.Si les premiers bésicles apparaissent en 1280, c’est Pierre Hyacinthe Caseaux qui les fabrique le premier à Prémanon, autre petit village du Haut Jura, en 1796. Depuis 2003, Morez offre une visite extraordinaire au musée de la lunetterie.

A compter de 1840, Morez fabrique des verres d’optique. Au début du siècle, plus de 50 ateliers fabriquent lunettes et pince-nez.En 1895, se crée l’école de lunetterie optique plus connue actuellement comme école nationale de lunetterie.La production annuelle se monte à 10 millions de lunettes en 1987 toutes catégories confondues. Plus de 1500 ouvriers lunetiers travaillent dans le canton du Haut Jura.

Haut Jura

Émaillerie

L’Emaillerie

Les premières émailleries françaises se créent dans le Haut Jura, plus précisément à Morez au début du XVIII ème siècle. Des cadrans d’horloge on passera alors aux plaques émaillées fantaisies, puis aux photographies sur émaux. Les émaux du Haut Jura sont appréciés en France et à l’étranger.