Le Haut Jura : Sa capitale … Saint Claude.

Le Haut Jura : Sa capitale… Saint Claude.

Le Haut Jura

Le Haut Jura

Les premiers objets fabriqués dans le Haut Jura, par les pèlerins attirés par les nombreux tombeaux de St Oyend et de St Claude sont des objets de piété. Ces objets sont façonnés au départ à Saint Claude, capitale du Haut Jura.

Ce sont chapelets,croix,statuettes de saints, puis des écuelles, des cuillères, fourchettes en buis, des peignes, des couteaux à sifflets : c’est tout cela qui est à l’origine de la tournerie,de la boissellerie, de la layetterie, dans lesquelles les Jurassiens sont passés maîtres.

Le Haut Jurassien, industrieux, inventif, travailleur, a vite compris qu’il fallait unir ses efforts à ceux de ses voisins pour économiser de l’argent, mais surtout de la peine, et améliorer sa condition de travailleur rude de part le climat dans la capitale de Saint Claude.

Dans la région, naissent les premières mutuelles, les coopératives laitières, les coopératives industrielles, artisanales et de consommation.

Pas d’intérêt à l’action souscrite à un prix modique, pas de ristourne, pas de répartition des bénéfices; tous les profits sont acquis à la collectivité. Des caisses de prévoyance viennent en aide aux sociétaires du Haut Jura dans le besoin.

Une sorte de Sécurité Sociale les protège en cas de maladie. Ce mouvement coopératif du Haut Jura commence dès 1897 jusqu’en 1911.

Haut Jura

Haut Jura

Petit à petit, les unes après les autres, pour diverses raisons, les portes se sont fermées. La Fraternelle conserve seule de beaux restes mais «  l’école de St Claude » a fait battre bien des cœurs et à constituer un exemple dans le mode du travail.

 

 

 

 

 

Le Haut Jura : Ses attelages de chiens…

Ciel pommelé,

Fille fardée,

Ne sont pas de longue durée

Le Haut Jura : Ses attelages de chiens…

Haut Jura Routes enneigées

Haut Jura- Routes enneigées

Le Haut Jura : Ses attelages de chiens…  Sont rares à cause des routes souvent enneigées.

Autrefois, on  voyait ces attelages de chien de traineaux à la Chaux du Dombief, dans la région de Ravilloles, à Moirans en Montagne, et à St Laurent.

Quelques paysans attelaient leur chien pour apporter les bouilles de lait et le fagot de bois à la fromagerie du village  afin d’assurer la fabrication du comté.

Haut Jura

Haut Jura – Attelage de chiens

Actuellement, quelques amateurs attellent leurs chiens pour le plus grand plaisir des touristes skieurs, fondeurs, ou randonneurs, principalement au village de la Pesse.

De nombreuses communes se sont regroupées pour créer le parc régional du Haut Jura dont le siège de l’association est à Lajoux. Pendant une vingtaine d’année, une très grande fête de l’artisanat a été organisée de village en village chaque année afin de faire connaitre les diverses activités des artisans du bois.

Cette fête mobilisait jusqu’à 800 bénévoles pour son organisation aux périodes vacancières aoûtiennes qui a connu un immense succès pendant de longues années et a fortement participé au développement de très petites entreprises artisanales locales.

Les touristes  de toutes les régions de France découvraient avec grand plaisir des métiers qu’ils ne soupçonnaient pas.

Hélas, la crise économique et le vieillissement des artisans avec leur métier manuel si particulier, a vu disparaître cette fête. Les jeunes, pour la plupart, boudent ces métiers à l’avenir trop incertain pour assurer une vie sereine.

Ma mie comtoise,

Tiens toi coise ou t’auras noise !

 

Haut Jura

Haut Jura Jonquilles

Le Haut Jura : Village des Rousses.

Le Haut Jura  : Village des Rousses.

Les Rousses

Les Rousses

Le Haut Jura  :  Village des Rousses. Ce village du Haut Jura est à l’origine du berceau du ski français et de ses premiers champions. Autrefois, les montagnards du Haut Jura utilisaient des raquettes de fabrications artisanales .

Situé à 1 107 m d’altitude, le village des Rousses connaît un climat continental montagnard aux hivers rigoureux. Il est situé dans la Haute-Chaîne du massif du Jura, et marque la frontière avec la Suisse (lieu-dit la Cure).

Un dimanche de l’hiver 1899-1900, dans le Haut Jura, au Village des Rousses, un étranger, (un russe) glisse avec de longues lattes aux pieds et ce, à l’étonnement général. Le maire, témoin de la scène, quelques jours plus tard, se promène lui aussi, avec des skis de sa fabrication et une fixation rudimentaire en jonc.

Les Rousses

Les Rousses

De 1904 à 1906, le service postal est interrompu dans le Haut Jura en raison d’abondantes chutes de neige. Le maire se présente alors avec ses skis et assure la distribution du courrier dans toute la contrée du Haut Jura.

En 1907-1908, s’organise dans le Haut Jura au village des Rousses, un concours local réunissant plus de cent jeunes gens. La société des skieurs du village du Haut Jura est fondée, les villages voisins suivent l’exemple.

A la même époque, ce sport se développe dans les Alpes, et le club Alpin Français ouvre la série des concours internationaux.

Il est fastidieux d’énumérer le nom de tous les champions nés dans le Haut Jura qui se sont succédés au palmarès national ou international. Une chose est admise par tous les sportifs : les meilleurs fondeurs sont du Haut Jura et les plus belles épreuves de fond s’organisent dans notre belle région du Haut Jura.

Les Rousses

Les Rousses

Une école nationale de ski est créée dans le Haut Jura au village des Rousses où de nombreux jeunes talents s’entraînent chaque saison sur les pistes d’hiver ou sur route l’été avec des skis à roulettes.

Les plus jeunes connaissent très bien notre champion local du Haut Jura, plus précisément, natif d’un village proche des Rousses, Bois d’Amont, nommé Jason Lamy Chapuis.

Brouillard d’automne, beau temps vous donne

Brouillard dans la vallée, va à la journée!

Brouillard sur les monts, reste dans ta maison!

Le Haut Jura : Sa ferme basse.

Si la lune est nouvelle au beau

Avant trois jours il tombe de l’eau

Le Haut Jura : Sa ferme basse.

Le haut Jura : Sa ferme plutôt basse

Le Haut Jura : Sa ferme  basse

Le Haut Jura : Sa ferme plutôt basse son toit généralement en tôle(autrefois tavaillonné y compris la cheminée) a une bonne surface, car il doit recueillir l’eau de pluie pour la citerne.

Le bâtiment toujours plus bas que large est situé à mi-pente pour éviter les parties basses humides et embrumées. Le toit a 4 pans, dont 2 demi-coupes en pignon. Pas de rives pour éviter la prise de vent.

La façade a 2 avancées de pignon pour abriter du vent. Le pont de grange en pente douce abrite une grande citerne qui recueille l’eau de pluie. Les chambres occupent tout le premier étage. On y accède par un escalier intérieur. Souvent au dessus de la porte d’entrée, est inscrite la date de sa construction.

La neige est une réserve d’eau naturelle et forme un isolant thermique. Néanmoins, il faut souvent déneiger pour soulager la charpente car la neige mouillée est lourde.

Haut Jura

Haut Jura

La ferme du Haut Jura doit lutter contre un climat rude : un grand écart de température entre le jour et la nuit jusqu’à 30 à 40 degrés . Trois fois plus de pluie que la moyenne nationale, des chutes de neige abondantes, des vents fréquents, une bise froide venant du nord et le vent d’ouest apportant la pluie.

 

 

Araignée du matin, chagrin

Araignée de midi, profit

Araignée du soir, espoir

 

Haut Jura

Haut Jura

Les ouvertures plutôt petites ont des auvents, souvent des doubles fenêtres et les géraniums s’épanouissent derrière leurs vitres.

Le mobilier des fermes du Haut Jura est plutôt sommaire : table-maie, confiturier, bonnetières et armoires de sapin si prisées des antiquaires si elles sont de petites dimensions.

Autrefois, les fermes du Haut Jura les mieux nanties avaient un vaisselier avec emplacement pour l’horloge.

La Comtoise expose son coq ou son soleil plus récent. La façade du placard mural se rabat avec un pied mobile, et forme une table astucieuse. De nombreux placards sont aménagés dans les murs.

Brouillard en février vaut fumier.

Quand il tonne en juin

Année de paille et de foin.

 

Jura Façade Tavaillonnée

Jura Façade Tavaillonnée

Le tavaillon s’utilise depuis le 18è siècle jusqu’en 1930  au début en toiture puis en bardage vertical (protection des pignons côté bise ou pluie). Il résiste 60 ans aux intempéries mais 30 ans face ouest. Chaque menuisier de village fabriquait le tavaillon autrefois. Actuellement, il reste très peu d’artisans tavaiillonneurs.

Moirans en Montagne

Moirans en Montagne :

Moirans en Montagne

Moirans en Montagne Hôtel de Ville

Moirans en Montagne est une commune située dans le département du Jura et de la région Franche Comté.

Moirans en Montagne est situé à quelques kilomètres du lac d’Antre, au cœur du parc naturel du Haut Jura.

Moirans en Montagne est une cité essentiellement connue pour être la capitale du jouet en bois.

Moirans en Montagne

Moirans en Montagne Musée du Jouet

Le musée du jouet a ouvert ses portes à Moirans en Montagne en juin 1989. L’architecture moderne aux couleurs vives fait penser à un gros légo égaré sur une prairie du Haut Jura et renvoie à l’univers du jouet et de l’enfance. Ce musée possède l’une des plus belles collections françaises et européennes.

Moirans en Montagne a également un Lycée professionnel dans le domaine du bois.

Moirans en Montagne est une petite ville d’environ 2300 habitants, réputée sous l’appellation «cité du jouet, pays de l’enfant »

Notre cité est très connue des festivaliers pour son célèbre Festival Idéklic annuel où de nombreux bénévoles s’affairent à divers ateliers manuels réservés exclusivement aux enfants, avec des animations de rue dont les prestations sont exécutées par la compagnie locale «La vache qui rue».

Moirans en Montagne se situe à 20 km de Saint Claude, capitale de la pipe et du diamant, 20 km d’Oyonnax (Ain) vallée de la plasturgie, 35 km de Lons le Saunier (préfecture) ville thermale, célèbre par le nom du compositeur de notre hymne national Rouget De Lisle dont il est natif.

Moirans en Montagne

Moirans en Montagne Tournerie

Moirans en Montagne est avant tout la capitale française du jouet. De nombreuses tourneries lui ont donné sa renommée grâce à la fabrication des jouets bois, spécialité du Jura, peu à peu remplacée par la plasturgie….

Malgré les délocalisations de cette économie vers les pays à bas salaire comme la Chine ou les pays de l’Est, la ville reste axée sur la fabrication des jouets et articles en bois dont les maîtres artisans se nomment tourneurs, tabletiers, layetiers…..

Moirans en Montagne

Moirans en Montagne Lac de Vouglans

Moirans en Montagne est un fief touristique,  proche du Pont de la Pyle avec son grand lac artificiel «Le Vouglans», où glisse un bateau croisière sur une retenue de 35 km.

Le lac est apprécié des pêcheurs, des sportifs nautiques, où l’on peut s’exercer ou exceller dans la pratique de la voile, de la natation avec la base de Bellecin et son école…. et depuis peu en escalade avec une nouveauté : la via ferata dont une passerelle surplombe le lac en dessous du restaurant panoramique Le Regardoir…

Les amateurs d’histoire enrichissent leurs connaissances en découvrant le site archéologique gallo romain de Villards d’Héria à quelques kms… ou l »église en bois de Lavancia Epercy unique en France à 10 km seulement…..

De belles randonnées pédestres et équestres permettent aux touristes de découvrir notre beau Jura, de déguster notre célèbre vin jaune ou mac vin sans oublier quelques bons restaurants : Le Mauriana à Moirans en Montagne, l’Auberge Jurassienne à Charchilla à quelques kilomètres…. etc

Historique de Moirans en Montagne:

On situe la fondation de Moirans en Montagne vers le XII ème siècle. L’abbé de St Claude fait construire un château sur la commune comme lieu de résidence des abbés. C’est au pied de ce château que l’on construit l’église de St Nicolas au XV ème siècle .

Ce château sera détruit par l’armée française en 1637. Les abbés de Saint-Claude étaient les puissants seigneurs de la région, dite « terre de Saint-Claude », qui englobait à l’époque tout le territoire compris entre la Chartreuse de Vaucluse (désormais engloutie dans les profondeurs du lac) et la frontière suisse. L’abbé percevait les impôts (taxes sur le sel, les dîmes…). Ce système féodal disparaît avec la révolution de 1789.

Les armoiries de Moirans en Montagne se blasonnent d’or à la tête de Maure accompagnée d’une étoile.

Moirans en Montagne

Moirans en Montagne Blason

Chartreuse de Vaucluse : Jura

Chartreuse de Vaucluse : Jura.

Chartreuse de Vaucluse

Chartreuse de Vaucluse

La Chartreuse de Vaucluse ( du nom de la forêt qui la domine) est une abbaye du XIIe siècle construite par des moines chartreux de l’ordre de St Bruno désireux de trouver le calme et la sérénité en ces lieux. Le site de Vaucluse signifiait vallée close.

Encaissée et bordée de forêts épaisses, c’est là que sera fondée en 1139, la Chartreuse de Vaucluse. Elle est l’une des plus anciennes de l’ordre. Elle abritait une douzaine de prêtres répartis autour du grand cloître dans des cellules individuelles.

Car le silence et l’isolement étaient nécessaires à la prière.

Chartreuse de Vaucluse

Chartreuse de Vaucluse

De la Chartreuse de Vaucluse, il ne reste que la porte et les pavillons d’entrée du monument qui ont soigneusement été démontés puis remontés au-dessus du niveau des eaux du lac et sont ainsi accessibles aux promeneurs.

Le site immergé de la Chartreuse de Vaucluse est situé à une profondeur comprise entre 45 et 70 mètres correspondant à l’ancien lit de l’Ain. Il n’est accessible qu’à des plongeurs expérimentés en raison de l’obscurité totale des lieux et d’une température de l’eau variant entre 2 degrés en hiver et 8 degrés en été.

Une pression supérieure à 6 bars, une eau froide et obscure ainsi qu’une teneur en oxygène inférieure à 8 mg/litre ont conduit une société vigneronne, en mai 2008, à immerger volontairement dans les ruines de la Chartreuse de Vaucluse 276 bouteilles de vin d’Arbois dans le but de tester l’évolution de leur contenu.

Tous les 20 ans, une caisse de 24 bouteilles est remontée à la surface en vue d’observer la vinification à une telle profondeur, en parallèle avec les bouteilles naturellement conservées en cave.

Chartreuse de Vaucluse

Chartreuse de Vaucluse

 

 

Page 4 sur 6« Première page23456